Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...

L’histoire de l’hymne national


Source wikipedia

La Marseillaise est un chant patriotique de la Révolution française adopté par la France comme hymne national, une première fois par la Convention pendant neuf ans du 14 juillet  1795 jusqu’à l’Empire en 1804, puis définitivement en 1879 sous le IIIème République.

marseillaise-rouget.jpg Marseillaise-partition.jpg

Les six premiers couplets sont écrits par le capitaine du Génie Claude Joseph Rouget de Lisle, dans la nuit du 25 au 26 avril 1792 pour l’Armée du Rhin à Strasbourg, à la suite de la déclaration de guerre à l'Autriche du 20 avril 1792en 1792 à la suite de la déclaration de guerre de la France à l’Autriche. Dans ce contexte originel, la Marseillaise est un chant de guerre révolutionnaire, un hymne à la liberté, un appel patriotique à la mobilisation générale et une exhortation au combat contre la tyrannie et l’invasion étrangère. La Marseillaise est décrétée chant national le 14 juillet1795 (26 Messidor An III) par la Convention, à l’initiative du Comité de salut public. Aban donnée en 1804 sous l’Empire et remplacée par le chant du départ, elle est reprise en 1830 pendant la révolution des Trois Glorieuses qui porte Louis Philippe Ier au pouvoir. Berlioz en élabore une orchestration qu’il dédie à Rouget de l’Isle.

La IIIème République en fait l’hymne national le 14 février 1879 et, en 1887, une « version officielle » est adoptée en prévision du Centenaire de la Révolution. Le 14 juillet 1915, les cendres de Rouget de l’Isle sont transférées aux Invalides.

Pendant la période du régime de Vichy, bien qu’elle soit toujours l’hymne national, elle est souvent accompagnée par la chant Maréchal, nous voilà !. En zone occupée, le commandement militaire allemand interdit de la jouer et de la hanter à partir du 17 juillet 1941. Son caractère d’hymne national est à nouveau affirmé dans l’article 2 de la Constitution du 27 octobre 1946 par la IVème République, et en 1958, par l’article 2 de la Constitution de la Vème République.

Valéry Giscard d’Estaing, sous son mandat de Président de la république, fait diminuer le tempo de la Marseillaise afin de retrouver son rythme originel.

Pour retrouver l’intégrale des paroles de la Marseillaise,   cliquer ici



booked.net
+23
°
C
+23°
+19°
Fumel
Lundi, 02

Free counters!

MENTIONS LEGALES

Notre partenaire

cercle nautique Fumélois